STROMBOLI TERRA DI DIO

STROMBOLI TERRA DI DIO

STROMBOLI

Roberto Rossellini

0h 1min
2021
Story of STROMBOLI TERRA DI DIO
STROMBOLI TERRA DI DIO STROMBOLI Alors qu'elle se trouve dans un camp de concentration en Italie, Karin, une jeune lituanienne que la guerre a éloignée de son pays, fait la connaissance d'Antonio, un pêcheur de l'île de Stromboli. Ce dernier tombe follement amoureux de cette belle étrangère qui, pour fuir sa prison, accepte de l'épouser. Mais à Stromboli, Karin ne trouve pas le paradis que lui avait décrit Antonio : l'île est un tas de pierres volcaniques, les habitants sont primitifs, leur nid d'amour est une baraque désolée et dépouillée. Peu à peu, un état d'esprit plus équilibré fait place au sentiment de rébellion des premiers jours : Karin essaie de se rapprocher de son mari, participe à ses côtés à la réfection de la maison, tente de se lier d'amitié avec les insulaires, mais elle se heurte à leur incompréhension et à leur hostilité. Tandis que son existence mouvementée se poursuit entre désillusions et espoirs, certains signes lui annoncent une mater­nité future. C'est à ce moment que le volcan de l'île entre dans une phase d'activité, provoquant des destructions et semant la panique chez les habitants. Karin décide alors de fuir son mari et l'île, en traver­sant le volcan. Mais, accablée de fatigue et suffocant à cause des émanations sulfureuses, elle finit par s'endormir après une crise de désespoir. Lorsqu'elle se réveille, à la pensée de la vie qu'elle porte en elle, elle décide de s'en remettre à Dieu qu'elle invoque en pleurant.   Stromboli est le premier des cinq films du couple Rossellini-Bergman. Il s'agit à la fois d'un drame chargé d'une forte tension psychologique et d'un documentaire sur l'île, dont le paysage rigoureux devient un protagoniste fondamental du film. " [le film] fait sur mesure pour une actrice (Ingrid Bergman) et pour se conformer à d'évidents compromis (qui ont permis au film de rempor­ter le Premio Roma), marque, comme cela a été dit plusieurs fois, et après L'amore, une nouvelle et grave évolution de Rossellini. Le thème de départ est : " les fortes ambitions ne se résolvent pas."
    • STROMBOLI TERRA DI DIO

      STROMBOLI

      Alors qu'elle se trouve dans un camp de concentration en Italie, Karin, une jeune lituanienne que la guerre a éloignée de son pays, fait la connaissance d'Antonio, un pêcheur de l'île de Stromboli. Ce dernier tombe follement amoureux de cette belle étrangère qui, pour fuir sa prison, accepte de l'épouser. Mais à Stromboli, Karin ne trouve pas le paradis que lui avait décrit Antonio : l'île est un tas de pierres volcaniques, les habitants sont primitifs, leur nid d'amour est une baraque désolée et dépouillée.

      Peu à peu, un état d'esprit plus équilibré fait place au sentiment de rébellion des premiers jours : Karin essaie de se rapprocher de son mari, participe à ses côtés à la réfection de la maison, tente de se lier d'amitié avec les insulaires, mais elle se heurte à leur incompréhension et à leur hostilité. Tandis que son existence mouvementée se poursuit entre désillusions et espoirs, certains signes lui annoncent une mater­nité future. C'est à ce moment que le volcan de l'île entre dans une phase d'activité, provoquant des destructions et semant la panique chez les habitants. Karin décide alors de fuir son mari et l'île, en traver­sant le volcan. Mais, accablée de fatigue et suffocant à cause des émanations sulfureuses, elle finit par s'endormir après une crise de désespoir. Lorsqu'elle se réveille, à la pensée de la vie qu'elle porte en elle, elle décide de s'en remettre à Dieu qu'elle invoque en pleurant.

       

      Stromboli est le premier des cinq films du couple Rossellini-Bergman. Il s'agit à la fois d'un drame chargé d'une forte tension psychologique et d'un documentaire sur l'île, dont le paysage rigoureux devient un protagoniste fondamental du film.

      " [le film] fait sur mesure pour une actrice (Ingrid Bergman) et pour se conformer à d'évidents compromis (qui ont permis au film de rempor­ter le Premio Roma), marque, comme cela a été dit plusieurs fois, et après L'amore, une nouvelle et grave évolution de Rossellini. Le thème de départ est : " les fortes ambitions ne se résolvent pas."

    • Réalisation
      Roberto Rossellini
    • Scénario
      Roberto Rossellini, Renzo Cesana, Sergio Amidei, Gian Paolo Callegari
    • Image
      Otello Martelli
    • Montage
      Jolanda Benvenuti, Roland Gross
    • Musique
      Renzo Rossellini, Mario Vitale
    • Productions
      RKO - Berit Film
    • Distribution France
      Films Sans Frontières
    • Interprètes
      Ingrid Bergman, Mario Vitale, Renzo Cesana, Mario Sponza, Roberto Onorati
    • Année
      1949
    • Durée
      1h 47
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom