NON HO SONNO

LE SANG DES INNOCENTS

0h 1min
2021
Story of NON HO SONNO
NON HO SONNO LE SANG DES INNOCENTS Pour son retour, Dario Argento saigne quelques innocents et signe un nouveau giallo, le premier du millénaire. La ville de Turin, cadavres exquis sur flaques de sang, enquêteur à la retraite descendant de Sherlock Holmes, témoin au souvenir vague et diffus, victimes liées par une étrange comptine enfantine, scènes acculées aux frontières de l'épouvante, sont les ingrédients de ce film de genre. La touche finale du chef Argento se caractérise par une pincée de modernité, il nous offre ainsi un velouté raffiné plutôt qu'une soupe piquée à peine réchauffée.   Le film s'ouvre sur une scène baroque, le meurtre de la mère de Giacomo Gallo. Après 17 ans d'absence, Giacomo revient à Turin, ville de son enfance qu'il avait quitté en plein drame. Sa mère s'était faite sauvagement assassiner devant ses yeux, sans pour autant identifier le meurtrier. La disparition du suspect principal avait à l'époque clos définitivement l'enquête. Or un assassin sévit à nouveau sur Turin, sa série de meurtres est identique à celle de jadis. La police piétine sur l'enquête et la confie à Ulysse Moretti, commissaire à la retraite qui était autrefois chargé de cette affaire non-élucidée. Pour Giacomo le cauchemar n'est pas fini, pour les proies il ne fait que commencer, le jeune déterminés'associe à Moretti pour tra­quer l'assassin.   "Turin est pour moi une ville fétiche. C'est une ville composite où l'on trouve beau­coup de styles différents et très intéressants. J'aime cette profusion d'images et de styles. C'est aussi une ville magique qui possède quelque chose d'ésotérique. La plupart des magiciens et alchimistes italiens y habitent ou en proviennent. C'est enfin la ville de la magie noire. " Dario Argento
    • NON HO SONNO

      LE SANG DES INNOCENTS

      Pour son retour, Dario Argento saigne quelques innocents et signe un nouveau giallo, le premier du millénaire. La ville de Turin, cadavres exquis sur flaques de sang, enquêteur à la retraite descendant de Sherlock Holmes, témoin au souvenir vague et diffus, victimes liées par une étrange comptine enfantine, scènes acculées aux frontières de l'épouvante, sont les ingrédients de ce film de genre.

      La touche finale du chef Argento se caractérise par une pincée de modernité, il nous offre ainsi un velouté raffiné plutôt qu'une soupe piquée à peine réchauffée.

       

      Le film s'ouvre sur une scène baroque, le meurtre de la mère de Giacomo Gallo. Après 17 ans d'absence, Giacomo revient à Turin, ville de son enfance qu'il avait quitté en plein drame. Sa mère s'était faite sauvagement assassiner devant ses yeux, sans pour autant identifier le meurtrier. La disparition du suspect principal avait à l'époque clos définitivement l'enquête. Or un assassin sévit à nouveau sur Turin, sa série de meurtres est identique à celle de jadis. La police piétine sur l'enquête et la confie à Ulysse Moretti, commissaire à la retraite qui était autrefois chargé de cette affaire non-élucidée. Pour Giacomo le cauchemar n'est pas fini, pour les proies il ne fait que commencer, le jeune déterminés'associe à Moretti pour tra­quer l'assassin.

       

      "Turin est pour moi une ville fétiche. C'est une ville composite où l'on trouve beau­coup de styles différents et très intéressants. J'aime cette profusion d'images et de styles. C'est aussi une ville magique qui possède quelque chose d'ésotérique. La plupart des magiciens et alchimistes italiens y habitent ou en proviennent. C'est enfin la ville de la magie noire. "

      Dario Argento

    • Réalisation
      Dario Argento
    • Scénario
      : Dario Argento, Franco Ferrini, avec la participation de Carlo Lucarelli
    • Image
      Honnie Taylor
    • Montage
      Anna Napoli
    • Musique
      Goblin
    • Producteur (s)
      Claudio et Dario Argento
    • Productions
      Opera Film, Medusa Produzione
    • Distribution France
      Pretty Pictures
    • Interprètes
      Max Von Sydow, Stefano Dionisi, Chiara Caselli,Gabriele Lavia, Paolo Maria Scalondro, Rossella Falk
    • Année
      2001
    • Durée
      1h 53
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom