PASSATO PROSSIMO

PASSATO PROSSIMO

Maria Sole Tognazzi

0h 1min
2021
Story of PASSATO PROSSIMO
PASSATO PROSSIMO Cette première œuvre de Maria Sole Tognazzi raconte l'histoire de cinq amis, célibataires, sans enfants, qui ont entre 25 et 30 ans et se connais­sent depuis de nombreuses années. Ils doivent passer ce week-end d'hiver dans la maison de Claudia, à une centaine de kilomètres de Rome. Tous sont dans l'attente de quelque chose qui doit arriver instamment et dont ils savent que leur vie sera changée. Andrea (Claudio Santamaria) et Edoardo (Ignazio Oliva) sont comédiens et ils attendent le résultat d'un casting pour un rôle important. Andrea est sans cesse en concurrence pro­fessionnelle avec Edoardo, qui, lui, vit difficilement sa position de fils de vedette et est écrasé par la figure paternelle. Carolina (Valentina Cervi) aussi est comé­dienne, mais elle connaît des débuts difficiles et cela influe sur son caractère. Grâce à son petit chien, elle a connu un jeune vétérinaire. Elle en est amoureuse sans oser faire le premier pas. Gianmaria (Claudio Gioé), qui a enfin terminé ses études de Lettres, n'attend rien. Il est en pleine crise identitaire. Chacun arrive avec ses problèmes quotidiens, son insatis­faction de la vie, sa peur d'affronter le futur, de changer, d'aimer. Ils se retrouvent autour de Claudia (Paola Cortellesi) qui leur a demandé de venir pour les informer qu'elle avait vendu la maison de son enfance où tous ensemble ils avaient vécu des jours heureux et où chaque objet réveille en eux des souvenirs.     Le film est construit sur une série de flashbacks entremêlant le passé (un week end d'été passé ensemble dans cette même maison) et le présent (l'hiver), deux moments qui ont changé et changeront la vie des personnages. Il constitue un bilan sur une période de la vie qui s'achève et la peur de devenir adultes, en même temps qu'une réflexion sur l'ami­tié et la façon dont nous vivons notre rapport au passé. Tout ceci est servi par une excellente distribution et un scénario bien structuré, intelligent et original. " Ces jeunes comédiens ont vraiment trouvé un centre de gravité qui maintient l'attention du spectateur. Maria Sole Tognazzi (c'est la dernière fille du grand Ugo), réalisatrice débutante et scénariste, réussit de belle façon à nous captiver. On sent une certaine fluidité dans la façon de filmer à laquelle les comédiens collaborent. " Silvio Danese, " II giorno ", 29 mars 2003.
    • PASSATO PROSSIMO

      Cette première œuvre de Maria Sole Tognazzi raconte l'histoire de cinq amis, célibataires, sans enfants, qui ont entre 25 et 30 ans et se connais­sent depuis de nombreuses années. Ils doivent passer ce week-end d'hiver dans la maison de Claudia, à une centaine de kilomètres de Rome. Tous sont dans l'attente de quelque chose qui doit arriver instamment et dont ils savent que leur vie sera changée.

      Andrea (Claudio Santamaria) et Edoardo (Ignazio Oliva) sont comédiens et ils attendent le résultat d'un casting pour un rôle important. Andrea est sans cesse en concurrence pro­fessionnelle avec Edoardo, qui, lui, vit difficilement sa position de fils de vedette et est écrasé par la figure paternelle. Carolina (Valentina Cervi) aussi est comé­dienne, mais elle connaît des débuts difficiles et cela influe sur son caractère. Grâce à son petit chien, elle a connu un jeune vétérinaire. Elle en est amoureuse sans oser faire le premier pas. Gianmaria (Claudio Gioé), qui a enfin terminé ses études de Lettres, n'attend rien. Il est en pleine crise identitaire. Chacun arrive avec ses problèmes quotidiens, son insatis­faction de la vie, sa peur d'affronter le futur, de changer, d'aimer.

      Ils se retrouvent autour de Claudia (Paola Cortellesi) qui leur a demandé de venir pour les informer qu'elle avait vendu la maison de son enfance où tous ensemble ils avaient vécu des jours heureux et où chaque objet réveille en eux des souvenirs.  

       

      Le film est construit sur une série de flashbacks entremêlant le passé (un week end d'été passé ensemble dans cette même maison) et le présent (l'hiver), deux moments qui ont changé et changeront la vie des personnages. Il constitue un bilan sur une période de la vie qui s'achève et la peur de devenir adultes, en même temps qu'une réflexion sur l'ami­tié et la façon dont nous vivons notre rapport au passé. Tout ceci est servi par une excellente distribution et un scénario bien structuré, intelligent et original.

      " Ces jeunes comédiens ont vraiment trouvé un centre de gravité qui maintient l'attention du spectateur. Maria Sole Tognazzi (c'est la dernière fille du grand Ugo), réalisatrice débutante et scénariste, réussit de belle façon à nous captiver. On sent une certaine fluidité dans la façon de filmer à laquelle les comédiens collaborent. "

      Silvio Danese, " II giorno ", 29 mars 2003.

    • Réalisation
      Maria Sole Tognazzi
    • Scénario
      Maria Sole Tognazzi, Daniele Prato
    • Image
      Giulio Pietromarchi
    • Montage
      Pierluigi Leonardi
    • Musique
      Andrea Guerra
    • Productions
      Seal Production
    • Vente à l’étranger
      Adriana Chiesa Entreprises
    • Interprètes
      Claudio Santamaria, Valentina Cervi, Paola Cortellesi, Gian Marco Tognazzi, Ignazio Oliva, Pier Francesco Favino, Claudio Gioé
    • Année
      2002
    • Durée
      1h 37
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom