PUMMARO

PUMMARÒ

0h 1min
1990
Story of PUMMARÒ
PUMMARO Kwaku, un jeune africain, étudiant en médecine, quitte son pays et se rend en Italie, à la recherche de son frère Job, qui, depuis quelque temps, travaille, au Sud, à la cueillette des tomates, ce qui lui a valu le sobriquet de Pummarò (tomate en dialecte). Mais Kwaku ne trouve pas son frère qui s'est attiré la haine de la mafia locale et a dû fuir. Sa recherche le conduit à un long voyage à travers le pays, un itinéraire du Sud au Nord, semé d'espoirs déçus, d'illusions et de déceptions. Des champs de Villa Literno à Rome, la grande ville, Kwaku passe de la chaleur au froid, de la naïveté à la maturité, et, au cours de sa recherche, il rencontre, tour à tour, l'amitié et le mépris, l'aide et l'intolérance. A Vérone, et grâce à l'aide d'un ami de son frère, Kwaku obtient un travail et un logis. Il y trouve aussi l'amour d'Eleonore, une jeune institutrice. Le film, qui commence sur un paquebot, se termine à Francfort, où le long pèlerinage de Kwaku se conclut enfin, mais d'une façon dramatique. En compagnie de Nanou, une jeune noire qui attend un enfant de Pummarò, Kwaku retrouve enfin son frère, au cours d'une nuit neigeuse de Noël, au cœur froid d'une Europe qui fête sa propre richesse et son bien-être matériel. Kwaku et Nanou se rendront au Canada, où Kwaku terminera sa spécialisation, avant de retourner au pays, là où ils veulent vivre et travailler.   Pour son premier film en tant que réalisateur, Michele PLACIDO a choisi un thème difficile et important : "C'est Mery per sempre qui m'a donné l'impulsion nécessaire : j'ai redécouvert le désir de réaliser des films autour de l'homme de la rue, d'explorer les chemins des problèmes sociaux actuels. ... ce n'est pas un film qui traite de la violence ou du racisme, mais bien du comportement humain, de la vie de tous les jours de jeunes immigrés, de leurs amours, de leur travail, de leurs rêves ou de l'absence de tout cela...".
    • PUMMARO

      Kwaku, un jeune africain, étudiant en médecine, quitte son pays et se rend en Italie, à la recherche de son frère Job, qui, depuis quelque temps, travaille, au Sud, à la cueillette des tomates, ce qui lui a valu le sobriquet de Pummarò (tomate en dialecte). Mais Kwaku ne trouve pas son frère qui s'est attiré la haine de la mafia locale et a dû fuir. Sa recherche le conduit à un long voyage à travers le pays, un itinéraire du Sud au Nord, semé d'espoirs déçus, d'illusions et de déceptions. Des champs de Villa Literno à Rome, la grande ville, Kwaku passe de la chaleur au froid, de la naïveté à la maturité, et, au cours de sa recherche, il rencontre, tour à tour, l'amitié et le mépris, l'aide et l'intolérance. A Vérone, et grâce à l'aide d'un ami de son frère, Kwaku obtient un travail et un logis. Il y trouve aussi l'amour d'Eleonore, une jeune institutrice. Le film, qui commence sur un paquebot, se termine à Francfort, où le long pèlerinage de Kwaku se conclut enfin, mais d'une façon dramatique. En compagnie de Nanou, une jeune noire qui attend un enfant de Pummarò, Kwaku retrouve enfin son frère, au cours d'une nuit neigeuse de Noël, au cœur froid d'une Europe qui fête sa propre richesse et son bien-être matériel.

      Kwaku et Nanou se rendront au Canada, où Kwaku terminera sa spécialisation, avant de retourner au pays, là où ils veulent vivre et travailler.

       

      Pour son premier film en tant que réalisateur, Michele PLACIDO a choisi un thème difficile et important :

      "C'est Mery per sempre qui m'a donné l'impulsion nécessaire : j'ai redécouvert le désir de réaliser des films autour de l'homme de la rue, d'explorer les chemins des problèmes sociaux actuels.

      ... ce n'est pas un film qui traite de la violence ou du racisme, mais bien du comportement humain, de la vie de tous les jours de jeunes immigrés, de leurs amours, de leur travail, de leurs rêves ou de l'absence de tout cela...".

    • Réalisation
      Michèle Placido
    • Scenario
      Sandro Petraglia, Stefano Rulli, Michele Placido
    • Image
      Vilko Filac
    • Montage
      Ruggero Mastroianni
    • Musique
      Lucio Dalla, Mario Malavasi
    • Producer (s)
      Claudio Bonivento
    • Productions
      Numero Uno International, Cineuropa '92, RAI-RadioTelevisione Italiana
    • Distribution France
      Filmor
    • Interprètes
      Thywill Amenya, Pamela Villoresi, Jacqueline Williams, Gerardo Scala, Franco Interlenghi, Nicola Di Pinto
    • Année
      1990
    • Durée
      1h 40
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom