SENZA PELLE

SENZA PELLE

0h 1min
1994
Story of SENZA PELLE
SENZA PELLE Gina et Riccardo vivent ensemble depuis cinq ans et ont un petit garçon Enrico âgé de quatre ans. Gina est employée des Postes et Riccardo conducteur d'autobus. Leur bonheur est fait de choses simples, comme leur trois pièces du quartier ouvrier de San Lorenzo où ils habitent... Petit accroc à leur banale sérénité : l'ex-femme de Riccardo s'obstine à lui refuser le divorce, l'empêchant ainsi d'épouser Gina. C'est une première lettre qui va venir troubler leur existence sans histoire ! Saverio, un jeune auteur psychopathe, s'est en effet éperdument amouraché de cette jeune postière qu'il a observée au guichet de la poste centrale et qu'il va assaillir de lettres enflammées, de poèmes et de fleurs. C'en est trop pour le bouillant Riccardo, qui essaie bien de régler cette affaire d'homme à homme... En vain : comment faire en effet, quand on se retrouve de la sorte confronté à la maladie de Saverio, à sa culture et à ses origines bourgeoises ? D'autant qu'il assiste en témoin démuni à la fascination qu'exercé peu à peu sur Gina cette intrusion insolite et la mène insensiblement d'un premier sentiment de comparaison à un attachement attendri pour cette amitié particulière, qui l'initie aux attentions et aux arguments d'un monde dont elle ignorait tout jusque là. Une chose est en tout cas certaine pour Riccardo : tout change pour Gina, progressivement, sa coiffure, ses goûts, ses attitudes... Tout change chez elle, sous l'effet de ce jeune homme malade et fragile qui s'est incrusté dans leur quotidien. Mais Gina qui sent grandir en elle la fascination qu'exercé le jeune homme et le danger d'un rapport nouveau, fait marche arrière. Elle et Riccardo disparaissent, et il ne reste plus à Saverio qu'à entrer dans une communauté où l'attend peut-être l'amour de quelqu'un semblable à lui.   Alessandro D'Alatri débute à l’âge de 8 ans comme comédien dans une pièce mise en scène par Luchino Visconti. Suivront d’autres rôles au théâtre, notamment sous la direction de Giorgio Strehler, et à la télévision. Au cinéma, toujours comme acteur, il apparaît notamment dans “Le Jardin des Finzi Contini” de Vittorio de Sica, “Quand, comment et avec qui?” d’Antonio Pietrangeli et travaille avec Zurlini et Scola. Il devient ensuite l’un des plus brillants réalisateurs de films publicitaires en Italie, primé d’innombrables fois à Cannes, Venise, New York, Londres… En 1991, “Americano rosso”, son premier long métrage, lui a valu le “Donatello d’or” (meilleur premier film de l’année), le “Ciak d’or” (meilleur premier film et meilleure photographie) et le “Globe d’or” (meilleure photographie). Quinzaine des réalisateurs, Cannes 1994
    • SENZA PELLE

      Gina et Riccardo vivent ensemble depuis cinq ans et ont un petit garçon Enrico âgé de quatre ans. Gina est employée des Postes et Riccardo conducteur d'autobus. Leur bonheur est fait de choses simples, comme leur trois pièces du quartier ouvrier de San Lorenzo où ils habitent... Petit accroc à leur banale sérénité : l'ex-femme de Riccardo s'obstine à lui refuser le divorce, l'empêchant ainsi d'épouser Gina.

      C'est une première lettre qui va venir troubler leur existence sans histoire ! Saverio, un jeune auteur psychopathe, s'est en effet éperdument amouraché de cette jeune postière qu'il a observée au guichet de la poste centrale et qu'il va assaillir de lettres enflammées, de poèmes et de fleurs. C'en est trop pour le bouillant Riccardo, qui essaie bien de régler cette affaire d'homme à homme... En vain : comment faire en effet, quand on se retrouve de la sorte confronté à la maladie de Saverio, à sa culture et à ses origines bourgeoises ? D'autant qu'il assiste en témoin démuni à la fascination qu'exercé peu à peu sur Gina cette intrusion insolite et la mène insensiblement d'un premier sentiment de comparaison à un attachement attendri pour cette amitié particulière, qui l'initie aux attentions et aux arguments d'un monde dont elle ignorait tout jusque là. Une chose est en tout cas certaine pour Riccardo : tout change pour Gina, progressivement, sa coiffure, ses goûts, ses attitudes... Tout change chez elle, sous l'effet de ce jeune homme malade et fragile qui s'est incrusté dans leur quotidien.

      Mais Gina qui sent grandir en elle la fascination qu'exercé le jeune homme et le danger d'un rapport nouveau, fait marche arrière. Elle et Riccardo disparaissent, et il ne reste plus à Saverio qu'à entrer dans une communauté où l'attend peut-être l'amour de quelqu'un semblable à lui.

       

      Alessandro D'Alatri débute à l’âge de 8 ans comme comédien dans une pièce mise en scène par Luchino Visconti. Suivront d’autres rôles au théâtre, notamment sous la direction de Giorgio Strehler, et à la télévision. Au cinéma, toujours comme acteur, il apparaît notamment dans “Le Jardin des Finzi Contini” de Vittorio de Sica, “Quand, comment et avec qui?” d’Antonio Pietrangeli et travaille avec Zurlini et Scola. Il devient ensuite l’un des plus brillants réalisateurs de films publicitaires en Italie, primé d’innombrables fois à Cannes, Venise, New York, Londres… En 1991, “Americano rosso”, son premier long métrage, lui a valu le “Donatello d’or” (meilleur premier film de l’année), le “Ciak d’or” (meilleur premier film et meilleure photographie) et le “Globe d’or” (meilleure photographie).

      Quinzaine des réalisateurs, Cannes 1994

    • Réalisation
      Alessandro D'Alatri
    • Scénario
      Alessandro D'Alatri
    • Image
      Claudio Collepiccolo
    • Montage
      Cecilia Zanuso
    • Musique
      Moni Ovadia, Alfredo La Cosegliaz
    • Productions
      Rodeo Drive, Istituto Luce
    • Distribution France
      Goutte d'Or
    • Interprètes
      Anna Galiena, Massimo Ghini, Kim Rossi Stuart, Maria Grazia Grassini, Paola, Tiziana Cruciani, Renzo Stacchi, Patrizia Piccinini
    • Année
      1994
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom