L'HISTOIRE DE PIERA

STORIA DI PIERA

0h 1min
1983
Story of STORIA DI PIERA
STORIA DI PIERA L'HISTOIRE DE PIERA   Histoire de Pierra creuse une fois encore le grand sujet ferrerien : l'impuissance des hommes et la demande inhibant des femmes. Ici, les M M femmes sont des sorcières qui connaissent des secrets pour vider les hommes de leur substance (au propre comme au figuré) et la sorcellerie se transmet par hérédité. Pierra (Isabelle Huppert) doit donc porter le lourd héritage de sa mère (Hanna Schygulla), femme scandaleuse, folle du village montrée du doigt, réputée pour son insatiable appétit sexuel. Entre la volonté de venger son père (Marcello Mastroianni) et celui de reproduire le destin de sa mère, Pierra cherche ses marques. Histoire de Pierra commence par un accouchement (dans un éclat de rire) et se termine par une étreinte entre la mère et la fille, tout le film relatant ce double mouvement d'arrachement puis de réconciliation. Quand on sait que cette retrouvaille avec le corps de la mère se produit au bord de la mer, on voit dans quel imaginaire psychanalytique restreint baigne le film. Son originalité tient à ce traitement presque maniériste des grands topiques de la psychanalyse ; Ferreri ne prend pas vraiment au sérieux ces histoires d'Œdipe et d'incestes. Il s'en empare comme de figures toutes faites, des matrices fictionnelles, à partir desquelles il effectue quelques variations stylistiques inspirées, jouant à grossir les traits et vidant les motifs de leur contenu. Il en résulte un film assez ludique, léger (bien qu'un peu mélancolique), sensuel et solaire, où tous les tabous semblent transgressés depuis longtemps, où la Loi n'existe plus. Le point de vue est celui des femmes, en dehors de la Loi. Film sans récit, sans architecture dramatique qui n'avance que par vagues et ondoiement. Jean-Marc Lalanne, Cahiers du cinéma n°515, juillet-août 1997 Hommage à Marco Ferreri, Villerupt octobre 1997
    • STORIA DI PIERA

      L'HISTOIRE DE PIERA

       

      Histoire de Pierra creuse une fois encore le grand sujet ferrerien : l'impuissance des hommes et la demande inhibant des femmes. Ici, les M M femmes sont des sorcières qui connaissent des secrets pour vider les hommes de leur substance (au propre comme au figuré) et la sorcellerie se transmet par hérédité. Pierra (Isabelle Huppert) doit donc porter le lourd héritage de sa mère (Hanna Schygulla), femme scandaleuse, folle du village montrée du doigt, réputée pour son insatiable appétit sexuel. Entre la volonté de venger son père (Marcello Mastroianni) et celui de reproduire le destin de sa mère, Pierra cherche ses marques. Histoire de Pierra commence par un accouchement (dans un éclat de rire) et se termine par une étreinte entre la mère et la fille, tout le film relatant ce double mouvement d'arrachement puis de réconciliation. Quand on sait que cette retrouvaille avec le corps de la mère se produit au bord de la mer, on voit dans quel imaginaire psychanalytique restreint baigne le film. Son originalité tient à ce traitement presque maniériste des grands topiques de la psychanalyse ; Ferreri ne prend pas vraiment au sérieux ces histoires d'Œdipe et d'incestes. Il s'en empare comme de figures toutes faites, des matrices fictionnelles, à partir desquelles il effectue quelques variations stylistiques inspirées, jouant à grossir les traits et vidant les motifs de leur contenu. Il en résulte un film assez ludique, léger (bien qu'un peu mélancolique), sensuel et solaire, où tous les tabous semblent transgressés depuis longtemps, où la Loi n'existe plus. Le point de vue est celui des femmes, en dehors de la Loi. Film sans récit, sans architecture dramatique qui n'avance que par vagues et ondoiement.

      Jean-Marc Lalanne, Cahiers du cinéma n°515, juillet-août 1997

      Hommage à Marco Ferreri, Villerupt octobre 1997

    • Réalisation
      Marco Ferreri
    • Scenario
      Dacia Maraini, Marco Ferreri, d'après le récit de Piera degli Esposti
    • Image
      Ennio Guarnieri
    • Montage
      Ruggero Mastroianni
    • Musique
      Philippe Sarde
    • Producer (s)
      Achille Manzotti, Erwin C. Dietrich, Luciano Luna
    • Productions
      Faso Film, Sara Films, Ascot Film
    • Distribution France
      Connaissance du Cinéma
    • Interprètes
      Isabelle Hupert, Hanna Schygulla, Bettina Gruhn, Marcello Mastroianni, Tanya Lopert, Maurizio Donadoni, Angelo Infanti
    • Année
      1983
    • Durée
      1h 46
    • Pays de production
      Italie, France, Allemagne
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom