TI AMO MARIA

0h 1min
1997
Story of TI AMO MARIA
TI AMO MARIA La trentaine, un physique agréable et le calme plat dans sa vie : voilà Maria, une femme seule, dans une petite ville de province où les jours semblent tous identiques, coincés entre sa maison et son bureau. Mais depuis quelque temps, elle sent derrière elle une présence. Elle éprouve la désagréable impression, que quelqu'un l'observe quand elle est à son bureau ou même enfermée chez elle, que quelqu'un la suit quand elle marche dans la rue. Son téléphone commence à sonner : à l'autre bout du fil, une présence muette, mystérieuse. Elle raccroche. On la rappelle. Maria commence à perdre pied. Un soir Sandro apparaît. C'est un homme de cinquante ans avec lequel elle avait eu une histoire d'amour agitée dix.ans auparavant. Elle l'avait complètement oublié. C'était lui qui la guettait, la suivait, téléphonait chez elle. Un rapport masochiste s'instaure entre eux, et petit à petit Maria s'aperçoit que Sandro est le seul homme qu'elle ait vraiment aimé. Il n'est peut-être pas trop tard. Sur le mur de l'immeuble d'en face, quelqu'un a écrit en gros carcatères "Ti amo Maria". Sur son palier, il y a un corps inanimé.   Adapté d'une pièce de Giuseppe Manfridi, Ti amo Maria est le premier film réalisé parle comédien Carlo Dellee Plane. Né en 1936, il commence sa carrière très tôt, à l'âge de douze ans dans Cuore de Duilio Colletti. On le retrouve dans de nombreux films, dont Guardie e ladri de Mario Monicelli (1952) aux côtés de Toto et Aldo Fabrizi. Après quelques films médiocres, la rencontre avec Pupi Avati marque le grand tournant de sa carrière. Après Tutti defunti tranne i morti (1978), sa carrière se confond presque avec celle de Pupi Avati. Il paraît dans des séries télévisées pour la Rai, Jazz band (1978), Cinéma (1979) et Dancing Paradise (1981) et au cinéma, dans Le strelle nel fosso (1978), Una gita scolastica (1983), Noi tre (1984), Festa di laurea (1985). La consécration lui arrive à Venise en 1986 : pour son rôle dans Regalo di Natale, il remporte le prix de la meilleure interprétation masculine. Par la suite, on le retrouve dans Sposi (1987) et Dichiarazioni d'amore (1994). Il est aussi dans Condominio, de Felice Farina (1990), aux côtés de Brooke Shields dans Un amore americano de Piero Schivazappa (1992) et dans le rôle du roi Victor Emmanuel 111 dans Io e il re de Lucio Gaudino (1995). De 1990 à 1992, il joue au théâtre Ti amo Maria, avec Anna Bonaiuto comme partenaire. Carlo Delle Piane a été hôte de la 9e édition du Festival du film italien de Villerupt, en 1986.
    • TI AMO MARIA

      La trentaine, un physique agréable et le calme plat dans sa vie : voilà Maria, une femme seule, dans une petite ville de province où les jours semblent tous identiques, coincés entre sa maison et son bureau.

      Mais depuis quelque temps, elle sent derrière elle une présence. Elle éprouve la désagréable impression, que quelqu'un l'observe quand elle est à son bureau ou même enfermée chez elle, que quelqu'un la suit quand elle marche dans la rue. Son téléphone commence à sonner : à l'autre bout du fil, une présence muette, mystérieuse. Elle raccroche. On la rappelle. Maria commence à perdre pied. Un soir Sandro apparaît. C'est un homme de cinquante ans avec lequel elle avait eu une histoire d'amour agitée dix.ans auparavant. Elle l'avait complètement oublié. C'était lui qui la guettait, la suivait, téléphonait chez elle. Un rapport masochiste s'instaure entre eux, et petit à petit Maria s'aperçoit que Sandro est le seul homme qu'elle ait vraiment aimé. Il n'est peut-être pas trop tard. Sur le mur de l'immeuble d'en face, quelqu'un a écrit en gros carcatères "Ti amo Maria". Sur son palier, il y a un corps inanimé.

       

      Adapté d'une pièce de Giuseppe Manfridi, Ti amo Maria est le premier film réalisé parle comédien Carlo Dellee Plane. Né en 1936, il commence sa carrière très tôt, à l'âge de douze ans dans Cuore de Duilio Colletti. On le retrouve dans de nombreux films, dont Guardie e ladri de Mario Monicelli (1952) aux côtés de Toto et Aldo Fabrizi. Après quelques films médiocres, la rencontre avec Pupi Avati marque le grand tournant de sa carrière. Après Tutti defunti tranne i morti (1978), sa carrière se confond presque avec celle de Pupi Avati. Il paraît dans des séries télévisées pour la Rai, Jazz band (1978), Cinéma (1979) et Dancing Paradise (1981) et au cinéma, dans Le strelle nel fosso (1978), Una gita scolastica (1983), Noi tre (1984), Festa di laurea (1985). La consécration lui arrive à Venise en 1986 : pour son rôle dans Regalo di Natale, il remporte le prix de la meilleure interprétation masculine. Par la suite, on le retrouve dans Sposi (1987) et Dichiarazioni d'amore (1994). Il est aussi dans Condominio, de Felice Farina (1990), aux côtés de Brooke Shields dans Un amore americano de Piero Schivazappa (1992) et dans le rôle du roi Victor Emmanuel 111 dans Io e il re de Lucio Gaudino (1995). De 1990 à 1992, il joue au théâtre Ti amo Maria, avec Anna Bonaiuto comme partenaire.

      Carlo Delle Piane a été hôte de la 9e édition du Festival du film italien de Villerupt, en 1986.

    • Réalisation
      Carlo Délie Piane
    • Scenario
      Giuseppe Manfredi, Chiara Tozzi, Gianni Molino con la collaborazione di Francesco Cardi
    • Image
      Pasquale Rachini
    • Montage
      Eugène Loutfy
    • Musique
      Lino Patruno
    • Producer (s)
      Antonio Avati
    • Productions
      Due A Film
    • Interprètes

      Carlo Delle Piane, Laura Lattuada, Loredana Solfizi, Valter D'Errico, Mariana Carlini, Giampiero Ingrassia, Guerrino Crivello

    • Année
      1997
    • Durée
      1h 25
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom