ENTRE DEUX MONDES

TRA DUE MONDI

0h 1min
1999
Story of TRA DUE MONDI
TRA DUE MONDI ENTRE DEUX MONDES En Sicile, vers 1860. De grands bouleversements s'annoncent dans cette "expression géographique" qu'est l'Italie redessinée par 'Autriche au lendemain de Waterloo. La couronne des Bourbons de Naples vacille et le roi "Franceschiello" a fait appel à des mercenaires pour lutter contre les brigands qui partout menacent l'ordre établi et laissent entrevoir 'éventualité d'un soulèvement général si Garibaldi et ses chemises rouges venaient à débarquer. C'est dans ce contexte que le capitaine Loyola, un aristocrate français sur le point de quitter l'armée pour rentrer en France, se voit confier la mission a priori peu dangereuse de convoyer jusqu'à Messine le brigand Grifone que l'on ne veut pas exécuter sur place pour ne pas en faire un martyr. Les deux hommes se connaissent déjà et Loyola tient une occasion en or de venger une terrible offense vieille de plusieurs années. Grifone avait en effet enlevé sa fiancée Angelica au moment où elle allait devenir sa femme et il ne l'a jamais retrouvée. Le voyage commence, en compagnie du sergent Uzeda, un vieux sicilien qui résout par le légalisme la contradiction entre ses origines paysannes et l'uniforme qu'il porte, celui des défenseurs de l'ordre établi profitable seulement aux classes privilégiées. Les trois hommes traversent des régions livrées aux exactions de l'armée royale qui réprime la révolte qui partout gronde. Grifone, ses provocations, causent chez Loyola la résurgence des souvenirs de son histoire d'amour dramatiquement interrompue. Progressivement, le doute s'installe. La respect de sa mission a-t-il encore un sens alors que tout semble vaciller autour de lui ? Quand Uzeda est tué au cours d'une échauffourée, Loyola bascule. Il propose à Grifone la liberté s'il lui fait retrouver Angelica. Un autre parcours commence qui amène progressivement au dévoilement de la vérité. Grifone raconte sa liaison avec Angelica qui était l'instigatrice de l'enlèvement. Ils avaient rejoint Garibaldi sur le continent et s'étaient battus à ses côtés. Au cours d'une bataille, Angelica est morte. Autour de Loyola le monde bascule. Tout est perdu. Fors l'honneur.   Directeur de la photo, Fabio Conversi, dont c'est le premier long métrage en tant que réalisateur, a inséré l'affrontement social, politique et amoureux des deux hommes dans une grande fresque qui en traduit le souffle épique. Il a porté un soin extrême à l'image et à sa qualité spectaculaire. Les quatre personnages évoluent entre deux mondes que tout oppose : le monde présent dévasté par la guerre et la haine - l'horreur - et le passé, le monde perdu, évoqué, onirique, où l'ordre et beauté cachaient les conflits latents.
    • TRA DUE MONDI

      ENTRE DEUX MONDES

      En Sicile, vers 1860. De grands bouleversements s'annoncent dans cette "expression géographique" qu'est l'Italie redessinée par 'Autriche au lendemain de Waterloo. La couronne des Bourbons de Naples vacille et le roi "Franceschiello" a fait appel à des mercenaires pour lutter contre les brigands qui partout menacent l'ordre établi et laissent entrevoir 'éventualité d'un soulèvement général si Garibaldi et ses chemises rouges venaient à débarquer. C'est dans ce contexte que le capitaine Loyola, un aristocrate français sur le point de quitter l'armée pour rentrer en France, se voit confier la mission a priori peu dangereuse de convoyer jusqu'à Messine le brigand Grifone que l'on ne veut pas exécuter sur place pour ne pas en faire un martyr. Les deux hommes se connaissent déjà et Loyola tient une occasion en or de venger une terrible offense vieille de plusieurs années. Grifone avait en effet enlevé sa fiancée Angelica au moment où elle allait devenir sa femme et il ne l'a jamais retrouvée. Le voyage commence, en compagnie du sergent Uzeda, un vieux sicilien qui résout par le légalisme la contradiction entre ses origines paysannes et l'uniforme qu'il porte, celui des défenseurs de l'ordre établi profitable seulement aux classes privilégiées. Les trois hommes traversent des régions livrées aux exactions de l'armée royale qui réprime la révolte qui partout gronde. Grifone, ses provocations, causent chez Loyola la résurgence des souvenirs de son histoire d'amour dramatiquement interrompue. Progressivement, le doute s'installe. La respect de sa mission a-t-il encore un sens alors que tout semble vaciller autour de lui ? Quand Uzeda est tué au cours d'une échauffourée, Loyola bascule. Il propose à Grifone la liberté s'il lui fait retrouver Angelica. Un autre parcours commence qui amène progressivement au dévoilement de la vérité. Grifone raconte sa liaison avec Angelica qui était l'instigatrice de l'enlèvement. Ils avaient rejoint Garibaldi sur le continent et s'étaient battus à ses côtés. Au cours d'une bataille, Angelica est morte.

      Autour de Loyola le monde bascule. Tout est perdu. Fors l'honneur.

       

      Directeur de la photo, Fabio Conversi, dont c'est le premier long métrage en tant que réalisateur, a inséré l'affrontement social, politique et amoureux des deux hommes dans une grande fresque qui en traduit le souffle épique. Il a porté un soin extrême à l'image et à sa qualité spectaculaire. Les quatre personnages évoluent entre deux mondes que tout oppose : le monde présent dévasté par la guerre et la haine - l'horreur - et le passé, le monde perdu, évoqué, onirique, où l'ordre et beauté cachaient les conflits latents.

    • Réalisation
      Fabio Conversi
    • Scenario
      Claver Salizzato. Vito Zagarrio, Fabio Conversi
    • Image
      Vincenzo Marano
    • Montage
      Mirco Garrone
    • Musique
      Pino Donaggio
    • Productions
      Morgan Film, Rai Cinema Fiction, Studio Canal +
    • Distribution France
      UIP
    • Interprètes
      Stephan Freiss, Lorenzo Crespi, Bianca Guaccero, Michele Placido, Tony Sperandeo
    • Année
      1999
    • Durée
      1h 33
    • Pays de production
      Italie, France
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom