TRE STORIE

TRE STORIE

0h 1min
1997
Story of TRE STORIE
TRE STORIE Drogue Dépendance Manque Chaos, Mal-être, Cure, Départ... Voici les mots clés de cette histoire poignante de vérité. Martina, Paolo et Giovanni ne se seraient sans doute jamais rencontrés. Ils sont d'univers sociaux et professionnels complètement différents et pourtant la drogue va les unir dans un même combat. A l'écran on ne voit que Martina et Paolo qui àtour de rôle prennent la parole pour nous raconter leur histoire et celle de Giovanni. Martina est une jeune fille sans formation professionnelle, insouciante, elle a un charme enfantin et un regard étrangement plein de gravité. Paolo, lui est ce qu'on pourrait appeler un fils àpapa, quoique considérécomme la brebis galeuse de la famille malgréson emploi stable. Il a l'allure frêle mais déterminée. Et enfin Giovanni, fort robuste, un regard de glace, parfois d'une immense tendresse, qui nous révèle le plus souvent sa ténacitéet sa générosité: un homme proche de la terre, des choses vraies. Tous les trois se rencontrent àla "communauté", un foyer de réinsertion pour toxicomanes. C'est une vie en autarcie loin du stress et du chaos, une vie hors norme dans la société. Avec les autres pensionnaires, Martina, Paolo et Giovanni s'occupent de la cuisine, du service des repas. Ils sont tenus de respecter scrupuleusement le mode de vie en vigueur dans ce centre et de réapprendre les principes fondamentaux de la vie de groupe. Pour préparer leur réinsertion professionnelle ils suivent des cours d'informatique, de photographie, font du jardinage et s'occupent du bétail. Les activités sont suffisamment diverses pour que chacun, suivant sa personnalité, y trouve une piste de départ. Cet endroit qui pourrait paraître comme un havre de paix est loin d'être si idyllique. Les réunions de groupe sont souvent cinglantes. Chacun juge du bon apport quotidien d'autrui pour la communauté. Tous, avec le même problème et pas nécessairement avec la même envie de s'en sortir, ne peuvent se mentir. Pour vivre dans un tel endroit il faut faire preuve d'une ferme détermination et d'un caractère sans faille (Wolf, un vieil ami de Paolo n'a pas ces qualités. Délinquant venu dans cette structure pour éviter la prison, il succombe àla tentation et s'enfuit un jour avec la caisse de la communauté). Des trois personnages, c'est Martina qui a le plus de mal àse plier àla droiture et à l'austéritéde cette vie. Son caractère insouciant la pousse àfaire certaines bêtises qui mettront Giovanni dans une rage folle, lui, si droit, ne supporte pas sa désinvolture. On devine assez vite que Martina va se sentir sécurisée par cet homme fort et doux àla fois. Paolo reste très observateur, près àcapter chaque émotion, regarder les autres pour s'oublier soi-même. L'appareil photo qui lui tombera en main ne la quittera plus. Les responsables du centre décident d'organiser la réinsertion des trois protagonistes. Mais dehors la tentation reste grande. Paolo réalise qu'il ne lui est plus possible de redevenir agent commercial et décide de parcourir le monde avec son appareil. Martina et Paolo se marient juste avant leur sortie du centre. Etre deux, être plus fort et lutter ensemble contre le mal des années 90 qui ronge Giovanni.
    • TRE STORIE

      Drogue Dépendance Manque Chaos, Mal-être, Cure, Départ... Voici les mots clés de cette histoire poignante de vérité.

      Martina, Paolo et Giovanni ne se seraient sans doute jamais rencontrés. Ils sont d'univers sociaux et professionnels complètement différents et pourtant la drogue va les unir dans un même combat. A l'écran on ne voit que Martina et Paolo qui àtour de rôle prennent la parole pour nous raconter leur histoire et celle de Giovanni. Martina est une jeune fille sans formation professionnelle, insouciante, elle a un charme enfantin et un regard étrangement plein de gravité. Paolo, lui est ce qu'on pourrait appeler un fils àpapa, quoique considérécomme la brebis galeuse de la famille malgréson emploi stable. Il a l'allure frêle mais déterminée. Et enfin Giovanni, fort robuste, un regard de glace, parfois d'une immense tendresse, qui nous révèle le plus souvent sa ténacitéet sa générosité: un homme proche de la terre, des choses vraies.

      Tous les trois se rencontrent àla "communauté", un foyer de réinsertion pour toxicomanes. C'est une vie en autarcie loin du stress et du chaos, une vie hors norme dans la société. Avec les autres pensionnaires, Martina, Paolo et Giovanni s'occupent de la cuisine, du service des repas. Ils sont tenus de respecter scrupuleusement le mode de vie en vigueur dans ce centre et de réapprendre les principes fondamentaux de la vie de groupe. Pour préparer leur réinsertion professionnelle ils suivent des cours d'informatique, de photographie, font du jardinage et s'occupent du bétail. Les activités sont suffisamment diverses pour que chacun, suivant sa personnalité, y trouve une piste de départ. Cet endroit qui pourrait paraître comme un havre de paix est loin d'être si idyllique. Les réunions de groupe sont souvent cinglantes. Chacun juge du bon apport quotidien d'autrui pour la communauté. Tous, avec le même problème et pas nécessairement avec la même envie de s'en sortir, ne peuvent se mentir. Pour vivre dans un tel endroit il faut faire preuve d'une ferme détermination et d'un caractère sans faille (Wolf, un vieil ami de Paolo n'a pas ces qualités. Délinquant venu dans cette structure pour éviter la prison, il succombe àla tentation et s'enfuit un jour avec la caisse de la communauté). Des trois personnages, c'est Martina qui a le plus de mal àse plier àla droiture et à l'austéritéde cette vie. Son caractère insouciant la pousse àfaire certaines bêtises qui mettront Giovanni dans une rage folle, lui, si droit, ne supporte pas sa désinvolture. On devine assez vite que Martina va se sentir sécurisée par cet homme fort et doux àla fois. Paolo reste très observateur, près àcapter chaque émotion, regarder les autres pour s'oublier soi-même. L'appareil photo qui lui tombera en main ne la quittera plus. Les responsables du centre décident d'organiser la réinsertion des trois protagonistes. Mais dehors la tentation reste grande. Paolo réalise qu'il ne lui est plus possible de redevenir agent commercial et décide de parcourir le monde avec son appareil. Martina et Paolo se marient juste avant leur sortie du centre. Etre deux, être plus fort et lutter ensemble contre le mal des années 90 qui ronge Giovanni.

    • Réalisation
      Piergiorgio Gay et Roberto San Pietro
    • Scenario
      Piergiorgio Gay, Roberto San Pietro
    • Image
      Alessandro Bozoni
    • Montage
      Carlotta Cristiani
    • Musique
      Domenico Mezzatesta
    • Productions
      Ipotesi Cinema en collaboration avec Rai-Radiotelevisione Italiana
    • Distribution France
      Steward
    • Interprètes

      Sandra Ceccarelli, Marcello Di Gregorio, Fabio Nova, Antonio Baldissarro

    • Année
      1997
    • Durée
      1h 25
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom