ULTIMO STADIO

0h 1min
2021
Story of ULTIMO STADIO
ULTIMO STADIO Rome s'apprête à vivre une soirée mémorable de finale de la ligue des champions de football. Le match sera arbitré par Achille Toscani, une vraie vedette. Au point que lorsqu'il sort de l'hôtel pour se promener dans Rome, tout le monde le recon­naît et l'interpelle. Il croise, et nous avec lui, cinq familles tout à fait différentes mais dans lesquelles il existe une même passion pour le football. Dès lors, le film quit­te Toscani pour s'intéresser à tous ces personnages d'âges et d'extractions divers qui vivent ce jour-là des moments particuliers. Leurs itinéraires se croisent dans les rues de Rome en attendant de se rendre au stade...   De Matteo nous fait découvrir ainsi toute une série d'individus grotesques et déri­soires, à la dérive et en quête de bonheur. Mais dans ce moment, comme suspendu hors du temps, rien ne tourne comme il faut. Les histoires de famille et les histoires d'amour prennent un mauvais pli et les rêves se brisent. C'est le moment aussi que choisissent les plus faibles, ceux que la vie a blessé, pour relever la tête. Car Ultimo stadio est moins un film sur le football que sur la famille italienne contem­poraine, marquée par des relations impersonnelles, le manque d'affection et les conflits. 'Ultimo stadio n'est pas un film sur le monde du football. C'est une comédie à l'italienne cynique. " "Ces quelques mots de Franco Nero offrent une excellente synthèse de ce premier film tout à fait réussi d'Ivano De Matteo. Le film, qui mêle un brin de génie et un autre de folie, est entièrement à l'image de ce personnage volcanique, auteur et comédien de théâtre d'avant-garde, contre-courant, politically peu correct. Il fal­lait oser mettre en scène une trentaine de personnages, tous fondamentaux pour le sens de l'histoire. " D'après Luca Cirillo, palcoscenico.to, 25 avril 2002
    • ULTIMO STADIO

      Rome s'apprête à vivre une soirée mémorable de finale de la ligue des champions de football. Le match sera arbitré par Achille Toscani, une vraie vedette. Au point que lorsqu'il sort de l'hôtel pour se promener dans Rome, tout le monde le recon­naît et l'interpelle. Il croise, et nous avec lui, cinq familles tout à fait différentes mais dans lesquelles il existe une même passion pour le football. Dès lors, le film quit­te Toscani pour s'intéresser à tous ces personnages d'âges et d'extractions divers qui vivent ce jour-là des moments particuliers. Leurs itinéraires se croisent dans les rues de Rome en attendant de se rendre au stade...

       

      De Matteo nous fait découvrir ainsi toute une série d'individus grotesques et déri­soires, à la dérive et en quête de bonheur. Mais dans ce moment, comme suspendu hors du temps, rien ne tourne comme il faut. Les histoires de famille et les histoires d'amour prennent un mauvais pli et les rêves se brisent. C'est le moment aussi que choisissent les plus faibles, ceux que la vie a blessé, pour relever la tête. Car Ultimo stadio est moins un film sur le football que sur la famille italienne contem­poraine, marquée par des relations impersonnelles, le manque d'affection et les conflits.

      'Ultimo stadio n'est pas un film sur le monde du football. C'est une comédie à l'italienne cynique. "

      "Ces quelques mots de Franco Nero offrent une excellente synthèse de ce premier film tout à fait réussi d'Ivano De Matteo. Le film, qui mêle un brin de génie et un autre de folie, est entièrement à l'image de ce personnage volcanique, auteur et comédien de théâtre d'avant-garde, contre-courant, politically peu correct. Il fal­lait oser mettre en scène une trentaine de personnages, tous fondamentaux pour le sens de l'histoire. "

      D'après Luca Cirillo, palcoscenico.to, 25 avril 2002

    • Réalisation
      luano De Matteo
    • Scenario
      Valentina Ferlan
    • Image
      Massimiliano Treuis
    • Montage
      Fulvio Molena
    • Musique
      Marcello Allulli, Cor Veleno
    • Producer (s)
      Gianfranco Piccioli
    • Productions
      Hera International Film, avec la contribution du MiBAC
    • Interprètes
      Valerio Mastandrea, Ivano De Matteo, Manrico Gammarota, Franco Nero, Cinzia Monreale, Stefano Abbati, Francesca Antonelli, Rolando Ravello, Stefano Santospago, Lia Tanzi
    • Année
      2001
    • Durée
      1h 36
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom