VIA CASTELLANA BANDIERA

VIA CASTELLANA BANDIERA

PALERME

Emma Dante

0h 1min
2021
Story of VIA CASTELLANA BANDIERA
VIA CASTELLANA BANDIERA PALERME

Un dimanche d’été brûlant, le sirocco souffle sans relâche sur Palerme. Rosa (Emma Dante), milanaise branchée, et sa girlfriend Clara (Alba Rohrwacher), en route pour assister au mariage d’une amie, se perdent dans la ville et débouchent dans une ruelle étroite : Via Castellana Bandiera. Au même moment, une autre voiture conduite par Samira (Elena Cotta), dans laquelle est entassée la famille Calafiore, emprunte la même ruelle dans le sens opposé. Ni Rosa ni Samira, vieille femme têtue, n’ont l’intention de faire marche arrière.

Enfermées dans leurs voitures, les deux femmes s’affrontent dans un duel silencieux, le regard plein de haine, sans boire ni manger, sans dormir jusqu’au lendemain. Plus obstinées que le soleil de Palerme et plus dures que la férocité des hommes autour d’elles. Puisque, comme dans tout duel, c’est une question de vie ou de mort...

 

Figure de proue du théâtre contemporain italien, Emma Dante implante son premier long-métrage de fiction dans le décor naturel de la Via Castellana Bandiera, où elle a habité durant des années. Comme dans son théâtre, elle y déroule une drôle de comédie humaine profondément ancrée dans le paysage géographique, politique et social sicilien. Tandis que Rosa et Samira (Elena Cotta a remporté à 82 ans la Coupe Volpi de la meilleure interprétation à Venise) se toisent derrière leurs volants respectifs, c’est tout un petit théâtre palermitain qui se met en place autour des habitacles : une baston entre les autres chauffeurs mâles excédés, les commérages des voisines du quartier, un plat de pâtes pour ravitailler les obstinées… le duel entre la vieille belle-mère et la Mlle Prout Prout devient même, pour la famille Calafiore, l’enjeu d’un pari truqué ! Et enfin lorsque la rue s’endort, restent ces deux héroïnes dont l’affrontement silencieux prend la tournure d’une étrange solidarité et personne pour se rendre compte que les murs de la Via Castellana se sont petit à petit écartés… Une magnifique leçon de perspective.

Côté Cinéma plus, 14 mai 2014

 

    • VIA CASTELLANA BANDIERA

      PALERME

      Un dimanche d’été brûlant, le sirocco souffle sans relâche sur Palerme. Rosa (Emma Dante), milanaise branchée, et sa girlfriend Clara (Alba Rohrwacher), en route pour assister au mariage d’une amie, se perdent dans la ville et débouchent dans une ruelle étroite : Via Castellana Bandiera. Au même moment, une autre voiture conduite par Samira (Elena Cotta), dans laquelle est entassée la famille Calafiore, emprunte la même ruelle dans le sens opposé. Ni Rosa ni Samira, vieille femme têtue, n’ont l’intention de faire marche arrière.

      Enfermées dans leurs voitures, les deux femmes s’affrontent dans un duel silencieux, le regard plein de haine, sans boire ni manger, sans dormir jusqu’au lendemain. Plus obstinées que le soleil de Palerme et plus dures que la férocité des hommes autour d’elles. Puisque, comme dans tout duel, c’est une question de vie ou de mort...

       

      Figure de proue du théâtre contemporain italien, Emma Dante implante son premier long-métrage de fiction dans le décor naturel de la Via Castellana Bandiera, où elle a habité durant des années. Comme dans son théâtre, elle y déroule une drôle de comédie humaine profondément ancrée dans le paysage géographique, politique et social sicilien. Tandis que Rosa et Samira (Elena Cotta a remporté à 82 ans la Coupe Volpi de la meilleure interprétation à Venise) se toisent derrière leurs volants respectifs, c’est tout un petit théâtre palermitain qui se met en place autour des habitacles : une baston entre les autres chauffeurs mâles excédés, les commérages des voisines du quartier, un plat de pâtes pour ravitailler les obstinées… le duel entre la vieille belle-mère et la Mlle Prout Prout devient même, pour la famille Calafiore, l’enjeu d’un pari truqué ! Et enfin lorsque la rue s’endort, restent ces deux héroïnes dont l’affrontement silencieux prend la tournure d’une étrange solidarité et personne pour se rendre compte que les murs de la Via Castellana se sont petit à petit écartés… Une magnifique leçon de perspective.

      Côté Cinéma plus, 14 mai 2014

       

    • Réalisation
      Emma Dante
    • Scénario
      Emma Dante, Licia Eminenti, Giorgio Vasta, d’après le roman d’Emma Dante
    • Image
      Gherardo Gossi
    • Montage
      Benni Atria
    • Musique
      Fratelli Mancuso
    • Producteur (s)
      Gregorio Paonessa, Marta Donzelli, Mario Gianani
    • Productions
      Vivo film, OffSide, Ventura Film, Rai Cinema, Slot Machine, RSI Televisione Svizzera, avec le soutien d’Eurimages et Regione Sicilia
    • Distribution France
      Jour2fête
    • Interprètes
      Emma Dante, Elena Cotta, Alba Rohrwacher, Renato Malfatti, Dario Casarolo, Carmine Maringola, Sandro Maria Campagna, Elisa Parrinello
    • Année
      2013
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie, Suisse, France
    • Format
      VOST
    • Citation
      Si elle a décidé qu’on ne passe pas, on ne passe pas !
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom