GLI ULTIMI SARANNO ULTIMI

Story of GLI ULTIMI SARANNO ULTIMI
GLI ULTIMI SARANNO ULTIMI

Que fait une femme enceinte de neuf mois avec un pistolet braqué sur un policier (Fabrizio Bentivoglio) déboussolé d’avoir perdu son coéquipier ?

Luciana (Paola Cortellesi) est mariée avec Stefano (Alessandro Gassman). Ouvrière, elle entretient des rapports amicaux avec ses collègues et avec les habitants d’Anguillara, petite ville du Latium.  Stafano, lui, passe ses journées au bar avec d’éventuels clients ou acquéreurs, mais ses  "affaires" n’aboutissent pas. Ils rêvent de devenir parents. Lorsque Luciana tombe finalement enceinte, elle est licenciée et l’argent manque rapidement. Leur vie de couple, belle mais compliquée, part progressivement à vau-l’eau.

De son côté, le policier fraîchement muté à Anguillara se lie d’amitié avec un transsexuel et subit les quolibets de ses collègues et du village.

« Je ne m’étais pas rendu compte, avant d’arriver au montage, que j’avais tourné un film qui parlait d’autant de personnages. Pendant la phase d’écriture, notre intention était de raconter une histoire humaine sur des "derniers", mais lorsque j’ai visionné les scènes tournées, j’ai été surpris de retrouver des gens qui sont proches de moi depuis toujours. Ce film c’est l’histoire de mes amis, de mes amours, de ma famille. C’est la vie avec toutes les nuances qu’elle comporte. C’est pour cela que l’on rit, qu’il y a de l’émotion, de l’indignation, et à un certain moment on a vraiment peur. Dans cette histoire, les personnages sont comparables à des naufragés dans un océan qui leur offre des bouées de sauvetage. Certains y arrivent, d’autres doivent passer par un purgatoire d’injustices avant de trouver le courage et la force de réagir. »

Massimiliano Bruno, agiscuola.it

Massimiliano Bruno (Rome, 1970) commence la réalisation en 2011 avec Nessuno mi può giudicare (Nastro d’Argento pour la meilleure comédie). En tant que scénariste il a notamment écrit Notte prima degli esami et Tutti contro tutti. Gli ultimi saranno ultimi est avant tout une pièce de théâtre qui a gagné de nombreux prix dont le Prix de la critique en 2006 et le prix Anima pour l’actualité du texte qui aborde des thématiques sociales liées au monde du travail.

    • GLI ULTIMI SARANNO ULTIMI

      Que fait une femme enceinte de neuf mois avec un pistolet braqué sur un policier (Fabrizio Bentivoglio) déboussolé d’avoir perdu son coéquipier ?

      Luciana (Paola Cortellesi) est mariée avec Stefano (Alessandro Gassman). Ouvrière, elle entretient des rapports amicaux avec ses collègues et avec les habitants d’Anguillara, petite ville du Latium.  Stafano, lui, passe ses journées au bar avec d’éventuels clients ou acquéreurs, mais ses  "affaires" n’aboutissent pas. Ils rêvent de devenir parents. Lorsque Luciana tombe finalement enceinte, elle est licenciée et l’argent manque rapidement. Leur vie de couple, belle mais compliquée, part progressivement à vau-l’eau.

      De son côté, le policier fraîchement muté à Anguillara se lie d’amitié avec un transsexuel et subit les quolibets de ses collègues et du village.

      « Je ne m’étais pas rendu compte, avant d’arriver au montage, que j’avais tourné un film qui parlait d’autant de personnages. Pendant la phase d’écriture, notre intention était de raconter une histoire humaine sur des "derniers", mais lorsque j’ai visionné les scènes tournées, j’ai été surpris de retrouver des gens qui sont proches de moi depuis toujours. Ce film c’est l’histoire de mes amis, de mes amours, de ma famille. C’est la vie avec toutes les nuances qu’elle comporte. C’est pour cela que l’on rit, qu’il y a de l’émotion, de l’indignation, et à un certain moment on a vraiment peur. Dans cette histoire, les personnages sont comparables à des naufragés dans un océan qui leur offre des bouées de sauvetage. Certains y arrivent, d’autres doivent passer par un purgatoire d’injustices avant de trouver le courage et la force de réagir. »

      Massimiliano Bruno, agiscuola.it

      Massimiliano Bruno (Rome, 1970) commence la réalisation en 2011 avec Nessuno mi può giudicare (Nastro d’Argento pour la meilleure comédie). En tant que scénariste il a notamment écrit Notte prima degli esami et Tutti contro tutti. Gli ultimi saranno ultimi est avant tout une pièce de théâtre qui a gagné de nombreux prix dont le Prix de la critique en 2006 et le prix Anima pour l’actualité du texte qui aborde des thématiques sociales liées au monde du travail.

    • Réalisation
      Massimiliano Bruno
    • Scénario
      Massimiliano Bruno, Paola Cortellesi, Furio Andreotti, Gianni Corsi
    • Image
      Alessandro Pesci
    • Montage
      Luciana Pandolfelli
    • Musique
      Maurizio Filardo
    • Producteur (s)
      Fulvio e Federica Lucisano
    • Productions
      Italian International Film avec Rai Cinema
    • Interprètes
      Paola Cortellesi, Alessandro Gassman, Fabrizio Bentivoglio, Stefano Fresi, Ilaria Spada
    • Année
      2016
    • Durée
      1h 43
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Notre Seigneur a dit que les derniers seront les premiers, il n’a pas précisé quand.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom