IL BOEMO

IL BOEMO

Petr Václav

  • Rome, 1781. Dans un appartement délabré, un homme porte un masque sur le haut de son visage, il rêve d’une soprano dans un opéra et au milieu de ce rêve il se meurt.
    Flash-back, Venise, 1765. Cet homme s’appelle Josef Mysliveček (Vojtěch Dyk), nom imprononçable par les Italiens pour qui il sera « il Boemo ». Il donne des cours particuliers de violoncelle. Il faut bien vivre. Il est conseillé par un compositeur de renom, Giovanni Battista Pescetti, car il veut devenir lui aussi compositeur. La fille Rezzi, qui est aussi sa maîtresse, lui fournit un appartement. Pris dans un quiproquo au cours d’une soirée festive, il rencontre une noble dame avec laquelle il entretien un temps une relation. C’est elle qui le présente à Crispi, autre compositeur de renom. Le comte Finocchietti lui offre la possibilité d’écrire pour la Gabrielli (Barbara Ronchi), la voix de soprano la plus célèbre de l’époque… qui devient à son tour sa maîtresse… et la vie de Josef est une suite d’histoires passionnantes, dont la rencontre avec Mozart à Bologne en 1770, jusqu’à la fin tragique de sa vie, dans cet appartement romain.

    « J’avais le désir de raconter l’histoire de cet homme, de faire un film en italien, en Italie, à cette époque-là, la culture du XVIIIe, qui m’est assez chère. J’ai voulu redécouvrir la musique de ce compositeur tombé dans l’oubli. J’ai étudié beaucoup de correspondances, la plus importante est celle de Mozart et de son père, une correspondance primordiale. C’est un film sur la création, la musique, sur comment un homme qui a le désir de devenir compositeur fait pour se faire reconnaître, obtenir des contrats dans un pays étranger dont il ne possède pas les codes. Il a réussi à devenir un grand compositeur d’opéras, l’un des très grands à avoir un talent pour le drame… et un destin aussi important qui tombe dans l’oubli était aussi un sujet aussi fantastique. »

    Petr Vàclav, rencontre au Festival d’Arras, 2022.

  • Réalisation
    Petr Václav
  • Scénario
    Petr Václav, Gilles Taurand
  • Image
    Diego Romero Suarez Llanos
  • Montage
    Paolo Cottignola, Florent Vassault, Florent Mangeot
  • Musique
    Collegium 1704, sous la direction de Vàclav Luks
  • Producteur (s)
    Jan Macola, Marco Alessi, Marek Urban, Kateřina Ondřejková
  • Productions
    Mimesis Film, Dugong Films, Sentimentalfilm, avec la contribution du MIC Ministero della Cultura, le soutien de Česká televize, Filmová nadace, Creative Europe – MEDIA Developement, la Région Vénétie, Genova Liguria Film Commission, Sicilia Film Commission
  • Distribution France
    Nour Films
  • Interprètes
    Vojtech Dyk, Barbara Ronchi, Philippe Jaroussky, Karel Roden, Lana Vlady, Lino Musella, Martina Babisova, Raffaella Milanesi, Juan Sancho, Emöke Baráth
  • Année
    2022
  • Durée
    140 min
  • Pays de production
    République Tchèque, Italie, Slovaquie
  • Citation
    « Les goûts changent en Europe. Plus de sentiments, d’intériorité, d’émotion. C’est ce que demande le temps présent. »
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *.

Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

Festival du Film Italien de Villerupt

Festival du Film Italien de Villerupt
6 rue Clemenceau
54190 Villerupt


+33 (0)3 82 89 40 22
organisation@festival-villerupt.com

©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom