IO, ARLECCHINO

0h 1min
2021
Story of IO, ARLECCHINO
IO, ARLECCHINO

Paolo Milesi (Giorgio Pasotti), présentateur célèbre d’une émission de télé-réalité, reçoit un message qui lui apprend que son père, Giovanni (Roberto Herlitzka), est hospitalisé. Ce dernier s’est retiré dans un hameau de montagne près de Bergame après une longue carrière d’Arlequin dans diverses compagnies de commedia dell’arte. Il anime maintenant une petite troupe d’amateurs auxquels il transmet son savoir. À son chevet, Paolo apprend que son père a une tumeur et que ses jours sont comptés. Il veut alors l’aider à réaliser son rêve, se produire avec sa troupe dans le théâtre de sa ville, mais le vieil homme meurt avant. Paolo décide alors de reprendre son rôle. Aidé par Cristina (Valeria Bilello), Maria (Lunetta Savino) et les autres membres de la troupe, il fait des progrès fulgurants. Mais à Rome, Mauro (Massimo Molea), son producteur, et Francesca (Lavinia Longhi), sa fiancée, s’impatientent. La nouvelle émission de Paolo est en pleine préparation et la première approche. Mauro fait tout pour qu’il arrête de perdre son temps à Bergame et qu’il rentre à Rome.

 

« Dans le contexte de notre époque, Io, Arlecchino raconte l’histoire d’une tradition reconquise et tournée vers l’avenir. Comme le disait Gustav Mahler, "la tradition, c'est nourrir les flammes, pas vénérer les cendres". C’est pourquoi nous avons voulu nous réapproprier la commedia dell’arte et plus spécifiquement le masque d’Arlequin qui symbolise la vitalité positive, la force et l’énergie ainsi que l’aptitude à la régénération. L’évolution du personnage de Paolo, l’Arlequin moderne, représente un parcours de transformation visuelle qui culmine dans le final en une transfiguration surprenante. »

Matteo Bini, Giorgio Pasotti, Dossier de presse

 

Matteo Bini (1983) est monteur. Il a travaillé en Italie et en Angleterre.

Giorgio Pasotti (1973) est natif de Bergame. Il pratique les arts martiaux et débute au cinéma dans des films d’action chinois. Depuis, il a enchaîné plus de trente rôles au cinéma et à la télévision. Io, Arlecchino est leur première réalisation.

    • IO, ARLECCHINO

      Paolo Milesi (Giorgio Pasotti), présentateur célèbre d’une émission de télé-réalité, reçoit un message qui lui apprend que son père, Giovanni (Roberto Herlitzka), est hospitalisé. Ce dernier s’est retiré dans un hameau de montagne près de Bergame après une longue carrière d’Arlequin dans diverses compagnies de commedia dell’arte. Il anime maintenant une petite troupe d’amateurs auxquels il transmet son savoir. À son chevet, Paolo apprend que son père a une tumeur et que ses jours sont comptés. Il veut alors l’aider à réaliser son rêve, se produire avec sa troupe dans le théâtre de sa ville, mais le vieil homme meurt avant. Paolo décide alors de reprendre son rôle. Aidé par Cristina (Valeria Bilello), Maria (Lunetta Savino) et les autres membres de la troupe, il fait des progrès fulgurants. Mais à Rome, Mauro (Massimo Molea), son producteur, et Francesca (Lavinia Longhi), sa fiancée, s’impatientent. La nouvelle émission de Paolo est en pleine préparation et la première approche. Mauro fait tout pour qu’il arrête de perdre son temps à Bergame et qu’il rentre à Rome.

       

      « Dans le contexte de notre époque, Io, Arlecchino raconte l’histoire d’une tradition reconquise et tournée vers l’avenir. Comme le disait Gustav Mahler, "la tradition, c'est nourrir les flammes, pas vénérer les cendres". C’est pourquoi nous avons voulu nous réapproprier la commedia dell’arte et plus spécifiquement le masque d’Arlequin qui symbolise la vitalité positive, la force et l’énergie ainsi que l’aptitude à la régénération. L’évolution du personnage de Paolo, l’Arlequin moderne, représente un parcours de transformation visuelle qui culmine dans le final en une transfiguration surprenante. »

      Matteo Bini, Giorgio Pasotti, Dossier de presse

       

      Matteo Bini (1983) est monteur. Il a travaillé en Italie et en Angleterre.

      Giorgio Pasotti (1973) est natif de Bergame. Il pratique les arts martiaux et débute au cinéma dans des films d’action chinois. Depuis, il a enchaîné plus de trente rôles au cinéma et à la télévision. Io, Arlecchino est leur première réalisation.

    • Réalisation
      Matteo Bini, Giorgio Pasotti
    • Scenario
      Elisabetta Sola, Maurice Caldera, Matteo Bini
    • Image
      Charlie Goodger
    • Montage
      Michele Chiappa
    • Musique
      Matt J. Kelly
    • Producer (s)
      Nicola Salvi, Elisabetta Sola
    • Productions
      Officina della Comunicazione, Rai Cinema, avec la contribution du MiBACT
    • Interprètes
      Giorgio Pasotti, Roberto Herlitzka, Valeria Bilello, Lunetta Savino, Lavinia Longhi, Gianni Ferreri, Eugenio De' Giorgi, Massimo Molea, Stefania Palmisano, Maurizio Tabani, Fabio Calvi, Pietro Ghislandi
    • Année
      2014
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Il dit que je suis analogique. C’est grave ?
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom