ROMANZO DI UNA STRAGE

ROMANZO DI UNA STRAGE

PIAZZA FONTANA

Marco Tullio Giordana

0h 2min
2021
Story of ROMANZO DI UNA STRAGE
ROMANZO DI UNA STRAGE PIAZZA FONTANA

Milan, 1969. Dans un contexte d’affrontements violents entre contestataires et forces de l’ordre, le 12 décembre une bombe explose à la Banque Nationale de l'Agriculture sur la Piazza Fontana, faisant 17 morts et 88 blessés. Le commissaire Calabresi (Valerio Mastandrea), chargé de l’enquête, convoque un grand nombre d’anarchistes dans les locaux de la police. Parmi eux Giuseppe Pinelli (Pierfrancesco Favino), un cheminot pacifiste. Il est longuement interrogé et il meurt en tombant du cinquième étage. Bien des indices devraient orienter l’enquête vers les milieux de l’extrême droite mais les autorités semblent privilégier la piste rouge.

 

« Le projet de Romanzo di una strage n’est pas de moi. J’ai toujours pensé que je serais incapable de raconter l’attentat de la Piazza Fontana à Milan, à cause de mon manque de recul par rapport à cet événement. Le producteur Riccardo Tozzi a demandé à Rulli et Petraglia d’écrire ce scénario. Mon directeur de la photo m’a passé cette information en ajoutant que si quelqu’un devait faire ce film c’était bien moi. J’étais réticent. Paradoxalement j’avais aussi été réticent pour I cento passi et La meglio gioventù. Chaque fois je pense que tout a été dit avant de m’apercevoir que ce n’est pas le cas. Cependant je pense que cette fois c’est terminé, que c’est mon dernier film sur cette période. Entre autres parce que j’ai été déçu par tous les protagonistes de cette époque, je pensais que ce film les amènerait à prendre la parole pour s’adresser aux jeunes générations. Au lieu de ça ils ont repris la rhétorique bruyante des jeunes de l’époque : « À ce moment-là nous avions raison ».

Marco Tullio Giordana, propos recueillis par Jean-Claude Mirabella et Oreste Sacchelli

    • ROMANZO DI UNA STRAGE

      PIAZZA FONTANA

      Milan, 1969. Dans un contexte d’affrontements violents entre contestataires et forces de l’ordre, le 12 décembre une bombe explose à la Banque Nationale de l'Agriculture sur la Piazza Fontana, faisant 17 morts et 88 blessés. Le commissaire Calabresi (Valerio Mastandrea), chargé de l’enquête, convoque un grand nombre d’anarchistes dans les locaux de la police. Parmi eux Giuseppe Pinelli (Pierfrancesco Favino), un cheminot pacifiste. Il est longuement interrogé et il meurt en tombant du cinquième étage. Bien des indices devraient orienter l’enquête vers les milieux de l’extrême droite mais les autorités semblent privilégier la piste rouge.

       

      « Le projet de Romanzo di una strage n’est pas de moi. J’ai toujours pensé que je serais incapable de raconter l’attentat de la Piazza Fontana à Milan, à cause de mon manque de recul par rapport à cet événement. Le producteur Riccardo Tozzi a demandé à Rulli et Petraglia d’écrire ce scénario. Mon directeur de la photo m’a passé cette information en ajoutant que si quelqu’un devait faire ce film c’était bien moi. J’étais réticent. Paradoxalement j’avais aussi été réticent pour I cento passi et La meglio gioventù. Chaque fois je pense que tout a été dit avant de m’apercevoir que ce n’est pas le cas. Cependant je pense que cette fois c’est terminé, que c’est mon dernier film sur cette période. Entre autres parce que j’ai été déçu par tous les protagonistes de cette époque, je pensais que ce film les amènerait à prendre la parole pour s’adresser aux jeunes générations. Au lieu de ça ils ont repris la rhétorique bruyante des jeunes de l’époque : « À ce moment-là nous avions raison ».

      Marco Tullio Giordana, propos recueillis par Jean-Claude Mirabella et Oreste Sacchelli

    • Réalisation
      Marco Tullio Giordana
    • Scénario
      Stefano Rulli, Sandro Petraglia, Marco Tullio Giordana
    • Image
      Roberto Forza
    • Montage
      Francesca Calvelli
    • Musique
      Franco Piersanti
    • Producteur (s)
      Riccardo Tozzi, Marco Chimenz, Giovanni Stabilini, Faio Conversi
    • Productions
      Cattleya, Rai Cinema, Babe Films, avec la contribution du MiBACT et le soutien de Film Commission Torino Piemonte
    • Distribution France
      Bellissima Films
    • Interprètes
      Valerio Mastandrea, Fabrizio Gifuni, Luigi Lo Cascio, Pierfrancesco Favino, Michela Cescon, Laura Chiatti, Giorgio Colangeli, Omero Antonutti, Giorgio Tirabassi, Thomas Trabacchi, Fausto Russo Alesi, Denis Fasolo
    • Année
      2012
    • Durée
      2h 09
    • Pays de production
      Italie, France
    • Format
      VOST
    • Citation
      Oublie que tu as vu tout ça, et si je peux te donner un conseil, oublie aussi tout le reste.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom