SE PERMETTETE PARLIAMO DI DONNE

SE PERMETTETE PARLIAMO DI DONNE

PARLONS FEMMES

Ettore Scola

1h 38min
1964
  • SE PERMETTETE PARLIAMO DI DONNE
    PARLONS FEMMES

    9 neufs sketchs où Vittorio Gassman interprète le personnage central.
    ● Un mystérieux cavalier, armé d’un fusil de chasse, fait irruption dans une ferme isolée de la campagne sicilienne où la femme attend le retour de son mari.
    ● Un employé de bureau multiplie les farces en tout genre sur le chemin du retour au foyer familial.
    ● Le client d’une prostituée (Giovanna Rali) apprend qu’elle est la femme d’un ancien camarade de classe.
    ● Un fils à maman, bien éduqué mais pleutre, est chargé de défendre l’honneur de sa sœur.
    ● Au matin, une femme (Antonella Lualdi) se hâte de quitter son amant car elle a un important rendez-vous.
    ● Un séducteur autoproclamé est en quête d’une prostituée motorisée.
    ● Un prisonnier naïf se voit accorder une permission grâce aux stratagèmes de sa femme (Jeanne Valérie).
    ● Une bourgeoise sophistiquée (Eleonora Rossi Drago) invite un chiffonnier à la rejoindre dans son riche appartement.
    ● Un homme à femmes a du mal à en venir à l'essentiel en raison des exigences de sa conquête (Sylva Koscina).

    commentaire de Jean Gili,
    rétrospective Ettore Scola, Villerupt 2023
    « Ettore Scola avait écrit le scénario de Parlons femmes avec son habituel complice Ruggero Maccari. Préparé pour un metteur en scène qui se désista, le film, sur l’insistance de Vittorio Gassman autour de qui avait été monté le projet, échut entre les mains de Scola qui accepta de passer à la réalisation. L’idée était d’exploiter la vogue des films à sketches dont Gassman était devenu un des piliers depuis sa prestation aux côtés d’Ugo Tognazzi dans Les Monstres. Le succès du film assura à Scola la possibilité de confirmer ses nouvelles responsabilités derrière la caméra. A l’évidence, Scola s’était régalé à brosser ces portraits de femmes aux tonalités assez misogynes. Si Gassman nous offre une palette de créations qui pourraient constituer de nouveaux épisodes des Monstres, les personnages féminins, interprétés par Sylva Koscina, Antonella Lualdi, Giovanna Ralli, Eleonora Rossi Drago, Maria Fiore et la Française Jeanne Valérie – coproduction oblige – n’en sont pas moins mis en valeur par une mise en scène attentive. »

  • Réalisation
    Ettore Scola
  • Scénario
    Ruggero Maccari, Ettore Scola
  • Image
    Sandro D'Eva
  • Montage
    Marcello Malvestito
  • Musique
    Armando Trovaioli
  • Producteur (s)
    Mario Cecchi Gori
  • Productions
    Fair Film, Les Films Concordia
  • Distribution France
    Les documents cinématographiques
  • Interprètes
    Vittorio Gassman, Sylva Koscina, Antonella Lualdi, Giovanna Ralli, Eleonora Rossi Drago, Jeanne Valérie, Maria Fiore, Walter Chiari, Gigi Proietti, Mario Brega, Umberto D'Orsi, Edda Ferronao, Rosanna Gherardi
  • Année
    1964
  • Durée
    98 min
  • Pays de production
    Italie, France
  • Citation
    On est à Rome. Va trouver un coin pas trop près d’une église.
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *.

Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

Festival du Film Italien de Villerupt

Festival du Film Italien de Villerupt
6 rue Clemenceau
54190 Villerupt


+33 (0)3 82 89 40 22
organisation@festival-villerupt.com

©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom