Actualités

FILM DE CLÔTURE – IO STO BENE

©Tarantula-MaxMa Film-Vivo Film

En partenariat avec la société de production Tarantula Luxembourg, le Festival du Film Italien de Villerupt aura le plaisir de projeter, le 7 novembre prochain pour sa clôture, le nouveau film de Donato Rotunno, Io Sto Bene, en présence du réalisateur et de la comédienne Marie Jung.

Co-produit avec MaxMa Film (Allemagne), Vivo Film (Italie), ARTE et VOO-BeTv, le 3e long métrage du réalisateur luxembourgeois a été soutenu notamment par le Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du Grand-Duché de Luxembourg, Wallimage, le MFG (Medien- und Filmgesellschaft Baden-Württemberg) et le MIBACT (Ministero per i beni e le attività culturali e del turismo). Les ventes internationales sont gérées par MPM Premium. Le film sortira au Luxembourg en 2021.

Tourné à l’automne 2019 entre le Luxembourg, la Belgique et l’Italie, Io Sto Bene accueille au casting l’acteur multi-primé Renato Carpentieri et les étoiles montantes du cinéma italien Sara Serraiocco et Alessio Lapice, mais aussi les comédiens luxembourgeois Marie Jung, Tommy Schlesser, Pitt Simon, Nicole Max, Gabriel Boisante et Jules Werner. Le Grand-Duché est également à l’honneur par la participation de Magdalena Labuz aux costumes et Ingo Dumlich, Mike Butcher et Michel Schillings au son. La bande originale est signée Massimo Zamboni, figure de la scène musicale italienne. À la fois, auteur, compositeur, chanteur et guitariste, il est considéré comme le père du rock alternatif et du rock punk italien. Le film s’appuie d’ailleurs sur plusieurs titres de son groupe CCCP.

Io sto bene raconte l’histoire d’Antonio qui a passé toute sa vie loin de son pays natal, l’Italie, et de Leo, une jeune artiste italienne qui tente sa chance à l’étranger. Leurs chemins se croisent et un jeu de miroirs entre le vieil homme et la jeune femme déclenche un voyage dans le temps et offre un futur plus serein pour tous les deux.

©Tarantula-MaxMa Film-Vivo Film

Donato Rotunno est né au Luxembourg et diplômé en études cinématographiques de l’Institut des Arts de Diffusion de Louvain-la-Neuve, en Belgique. En 1995, il co-fonde la société de production Tarantula Luxembourg avec laquelle il a produit ou co-produit plus de 30 longs métrages. Sa carrière de réalisateur commence avec le court métrage Nebbiolo Rosso, son film de fin d’études, qui remporte le prix du meilleur court métrage au Festival de Namur, puis se poursuit avec des documentaires sur des thèmes tels que l’immigration (Terra Mia Terra Nostra et Les Mesures du rectangle), la mixité culturelle (Blà Blä Blá), la place de la politique dans notre société (André et les voix dissidentes), ou encore le rapport entre l’art contemporain et le cinéma (Making of a Picture et Landscape with a Corpse, inspiré des œuvres du photographe japonais Kaoru Izima, et plus récemment le docu-fiction Dreams have a Language co-réalisé avec l’artiste française Sylvie Blocher). Son premier long métrage, In a Dark Place, a remporté le prix de la meilleure contribution artistique au Lëtzebuerger Filmpräis en 2007. Baby(a)lone, son second long métrage, est une adaptation du roman Amok de Tullio Forgiarini. Il a été sélectionné dans de nombreux festivals à l’étranger et a représenté le Grand-Duché de Luxembourg à la 88e édition des Oscars dans la catégorie Meilleur film étranger.

Son nouveau long métrage, Io Sto Bene débute sa carrière en festivals par une première à Alice nella Città à Rome puis au Festival du Film Italien de Villerupt.

©Patrice Terraz